Tomi UNGERER

Alsacien connu dans le monde entier, comme peintre, dessinateur, illustrateur, …

Tomi UNGERER est né à Strasbourg le

cf Wikipedia.

Après avoir saisi dans ma base quelques éléments issus notamment de Généastar, 
je constate que je ne cousine pas avec Jean-Thomas UNGERER, sauf à remonter jusqu’aux Capétiens.

 

 

35 de mes « cousins » partagent des ancêtres communs avec cette célébrité, dont feu le prix Nobel Alfred KASTLER.

ADERHOLDT Stephen, AMMANN Daniele, BAECHLER Danielle, BARA Jacques, BARTH Marc, BERGDOLT Jean-Jacques, BERGERON Judy, DELAFOND Gerard, DOSSMANN Philippe, EULER Francoise, GENNERAT Roland, GODFROY Michel, HARTMANN Didier, HATT Didier, HEINTZ Jean, HEINTZ Marie-Elise, HELDT Tania, JOLIOT Jean-Frederic, KASTLER Alfred, KEHRER Patrick-Rene, KIRCHNER Dominix, KOEBEL Alexandre, KOEHLER Antoine, KUGLER Mathilde, LECOCQ Bernard, MORIN Carine, MORIN Sophie, MUNTZ Achille, NOTH Catherine, RUCH Jacqueline, SCHWEICKART Russel_Louis, STAUB Daniel, TARTANSON Francois, VIGNE Frederic, WEBER Michael.

 

Exercice de transcription d’acte ancien

Acte de décès du 4 juin 1664  à Uhlwiller

Personnellement devant cet acte, j’étais resté plutôt « sec », ne comprenant pas pourquoi ce que je pensais être l’acte de décès de Jean LIENHART se terminait par le prénom Gertrude et ne retrouvant la syntaxe habituelle.

Je vous livre ci-dessous –  à des fins d’entrainement ? – le fruit des transcriptions effectuées.

Lien vers l’acte en ligne

J’ai donc fait appel à la liste Yahoo CGWalsace où excelle mon cousin Albert KLEIN.

Ci dessous sa réponse dès le lendemain de mon « post » :

Acte de D du 4.6.1664 (à Uhlwiller RPc). A Hanns (Jean) LEONHARD (= LIENHARD/T/DT), berger (Schäffer) à //
..lanch../..lamch../..lamh..(? je ne trouve rien de plausible), sa mère(?) (Mudtter(?) avec le même double « t » étrange que dans « Wittib » en-dessous ?), par ailleurs de feu Thieoboldt (Thiébault) VOLTZ(en) qui fut //
bourgeois d’Oberhausbergen, la veuve (Wittib) délaissée (hinderlassene), au couvent (Closter) de Neubourg (Neuwenburg) après avoir //
reçu (nach em-pfangenen) les saints sacrements de l’Eglise (heiligen Sacrtn der Kirchen) et après avoir subi une maladie grave (nach ausgestandener schwärer Kranckheit), à son //
grand âge (hohen Alter) s’est endormie paisiblement en Dieu (in Gott seeliglig entschlaffen) et au cimetière (Kirchhoff) d’Uhlwiller selon les coutumes //
chrétiennes (nach christlichen // Gebrauchen) avec …? (mot illisible… cérémonie ?) a été enterrée; son nom était Gertrude.

Albert KLEIN

Complémentairement, mon cousin Jean-Michel a poste l’acte sur un forum geneanet allemand :

Den 4ten tag Junius A: quo supra Ist deß Hanns Leonhard Schäfers zue Ulweyler,…Muetter, sonsten deß wylandes (Theo?)balds Woltz(en) gewesten Bürgers zu Oberhausbergen, hinderlassene Wittib, im Closter Neuwenburg nach empfangenen heilligen Sacr. der Kirchen nach außgestandener schwärer Krankheit in ihren hohen alters in God seliglig entschlafen und auf den Uhlweyler Kirchhof nach christlichen gebrauch .. begraben worden, deren Nahmen war Gertrudis

Meine Vermutung:
Begraben wurde demnach Gertrude, Mutter des Hans Leonhard, Schäfer zu Uhlwiller (Hans Lienhard wird im Taufbuch mehrfach erwähnt), Witwe eines Oberhausbergenschen Bürgers am Friedhof von Uhlwiller. Sie war im Kloster Neuen?burg nach schwerer Krankheit hochbetagt verstorben, zuvor hatte sie die heiligen Sterbesakramente empfangen.
par 
LG, Karin

Avec tout cela on comprend mieux de quoi il s’agit, tout en constatant l’usage de Mutter,  alors que la Gertrude MUNCH décédée est  la belle-mère, veuve  de Théobald VOLTZ.

Nos deux experts ont lu Neuwenburg que j’aurais tendance à traduire en Neubourg.  D’aucuns pensent que cela pourrait être le couvent de Reutenbourg.

Un grand MERCI et respect aux experts en écriture ancienne !

UHLWILLER – Jean-Jacques WENDLING – Errata

Suite à une question de ma cousine lointaine Marie-Christine CHUPEAU  sur les Jean-jacques WENDLING de Uhlwiller, j’ai pu constater une erreur dans mes fiches .

J’avais considéré à tort que le Jean-Jacques WENDLING marié le 12 février 1725 avec Rosine LENHERR était le fils de Jean WENDLING et de Anne MICHEL.

Avec l’aide de Richard SCHMIDT, et de son précieux fascicule sur les inventaires de Uhlwiller, il se trouve que  ses parents sont en fait le forgeron Georges WENDLING et Catherine SIMON.

Après analyse de tous les Jean-Jacques WENDLING de la période, il ressort que celui marié le 10 avril 1725 à Uhlwiller à Marie Eva MÖBUS  est le fils de Jean WENDLING et de Anne MICHEL .
Ce Ludimoderator de Schaffhouse, s’est remarié le 16 août 1740 à Hochfelden / Schaffhouse, veuf, avec Marie VOLCKWEIN.
Il est décédé le 23 janvier 1761 à Schaffhouse, à l’âge de 59 ans donc né vers 1702. Son fils Antoine est présent.

Les « cousins » peuvent trouver  ICI la liste de tous les Jean-Jacques WENDLING de ma base .

Grand débat LIENHART – Uhlwiller acte 4

La 4eme interrogation du grand débat LIENHART – Uhlwiller :

  • Qui est le Jean LIENHART marié à Marie WOLFF, cette dernière étant décédée le 8 janvier 1762 , et s’étant remariée à jean WENDLING décédé le 1er janvier 1743 à Ohlungen.
    On connait ses 2 mariages grâce à l’inventaire n°119 réalisé par Richard SCHMIDT ( Publication du CGA) .

Vu qu’il y avait 2  Jean LIENHART à caser, et que l’acte 2 a choisit celui né en 1680, d’aucuns peuvent penser que la réponse est : celui né en 1676.
A suivre ..

Nous repartons du Jean LIENHART marié à Anne Marie SCHLEICHER / SCHLICHTER le 17.2.1749 :

L’acte ne mentionne pas les parents de Jean LIENHART, mais nous les avons trouver dans l’acte 3. Les parents de la mariée sont Ludovic SCHLEICHER et Marguerite LIENHART.

La lecture attentive de l’acte aura permis de trouver une piste intéressante : Il y a une consanguinité de degré 3 entre les époux.

Plongeons nous dans l’acte de mariage de Marguerite LIENHART en date du 22 avril 1720

Le père de la mariée est Christian LIENHART.
Bonne nouvelle, car à cette période, il n’y en a qu’un : celui né le 11 janvier 1672 fils de Jean LIENHART marié en 1661 avec Ève OHLSZ.
Or ce couple est le  père du Jean né le 04 01 1676 , qui est donc le candidat idéal pour être le mari de Marie WOLFF et avoir une consanguinité au 3eme degré :


 

 

Généalogie familiale assemblée avec celles publiées par de nombreux cousins