Struthof – Péché Mortel – la honte

Hier soir, sur une chaine de la TNT, j’ai regardé l’émission “Un monde de Bulles”.

Quel rapport avec la généalogie ? l’Histoire.

Une émission sur la bande dessinée “Péché Mortel” de Joseph Béhé, né près du camp du Struthof.

Par cette B.D.    son auteur cherche à développer la mémoire et la connaissance de ce que sont capables les hommes  dans leurs mauvais jours : Le Struthof, les juifs, les tziganes, ….
Un indispensable devoir de mémoire et d’incitation à la réflexion.

A l’heure, où je me plonge dans les  mémoires de mes père et oncles qui ont été transplantés , voire qui sont morts sur le front russe – en tant que “Malgré-Nous” -,
A l’heure, où l’on voit des ” rafles” de Roms dans des conditions quasi-inhumaines pendant que milliardaires et politiques s’arrangent entre eux, je m’interroge !

En fait, je ne m’interroge plus,  j’ai peu honte pour la France.

Un généalogiste a-t-il croisé, en Alsace, un peintre nommé ROOS, vivant en 1803

Un de mes correspondants lancé une recherche quasi impossible :

Il s’agit d’un artiste-peintre nommé BOOS, actif essentiellement sous la Révolution et le 1er l’Empire,
notamment à Haguenau(67) en 1803 .

Il serait à identifier, car il est inconnu de tous les dictionnaires, mais plusieurs
musées possèdent de ses portraits au pastel.

Je ne connais, ni son prénoms ni ses dates de naissance et de décès.
Il passe pour avoir été sourd-muet et de ce fait peut-être non marié.
A Haguenau rien sur lui dans les archives- état civil ou autres.

L’auriez-vous rencontré dans vos recherches en généalogie dans le nord du Bas-Rhin où ce nom Boos est très répandu ?

Le hasard et surtout le nombre de généalogistes qui passent et repassent sur les archives en ligne seront sans doute déterminant dans la résolution de cette recherche insolite !

Si vous avez la moindre piste sur un peintre nommé BOOS, faites moi signe, je transmettrais à  A. S.

didier