Jean-Paul SARTRE

Jean Paul SARTRE est né le 21 juin 1905 à Paris

Juin est donc le mois idéal pour le faire entrer dans ma liste de célébrités.

Son grand père maternel SCHWEITZER était de Pfaffenhoffen et de la même famille que Louis SCHWEITZER

Êtes vous parmi ses  cousins ?

J’en ai recensé au moins 74 parmi mes sources d’informations
Ma relation avec jean-paul est indirecte : sartre-ott

Une anecdote de la vie de Jean-Paul SARTRE, vécue et racontée par mon cousin Georges Bernard KRANTZ :

En effet, officier de gendarmerie mobile dans une autre vie, j’ai eu affaire à plusieurs reprises au célèbre existentialiste non pour ses élucubrations philosophiques mais en raison de sa forte activité politique et fort gauchisante à partir des années soixante.<

Voici l’anecdote la plus savoureuse ;

Lors des innombrables services sur le pavé parisien – cela devait être en 1971 – j’étais un jour, alors jeune lieutenant, posté avec mon peloton devant le ministère de la Justice situé place Vendôme à Paris. Un attroupement d’une vingtaine de personnes s’est formé à un moment donné devant l’entrée principale du ministère avec manifestement pour but de paralyser toute circulation. Autorités informées, on ne bouge pas, on observe et on rend compte. Bientôt j’ai pu reconnaître Jean-Paul Sartre dans le groupe, ainsi que Simone de Beauvoir également. Une nuée de reporters-photographes n’attendaient que l’incident recherché pour opérer, ce qui était sans nul doute le but de l’opération. La situation se prolongeant elle a fini par gêner la vie du ministère et ordre a alors été donné de libérer la place. Commence alors une épreuve de sitting qui ne pouvait finir que par une évacuation manu militari. Ce qui fut entrepris, les manifestants étant soulevés et portés dans notre car stationnant à proximité. Ce jour-là, prêtant main forte à mes gendarmes, j’ai littéralement soulevé (par les pieds) Jean-Paul Sartre,  peu coopératif  on s’en serait douté, et juste après j’avais dans mes bras … Simone de Beauvoir. L’affaire ayant été rondement menée sous les quolibets habituels, la rencontre fut brève et ferme. En tout cas aussi rapide que le peu d’intérêt que j’ai manifesté pour approfondir la philosophie existentialiste !

Laisser un commentaire