Une réflexion au sujet de « Les archivistes s’inquiètent pour les données nominatives ! »

  1. Pour les personnes vivantes, la loi française devrait permettre d’exercer un droit d’opposition.
    J’emploie le conditionnel .. soucieux des faibles moyens de la CNIL et de l’envie de gains de certaines sociétés.
    D’autant qu’il me semble que la société PriceMinister ayant été récemment vendue à des japonais et donc que cela doit donner des liquidités à la société mère qui œuvre dans Notre famille et généalogie.com (si j’ai bien compris).
    Didier

Laisser un commentaire