Ernvest SCHWEICKART est il un descendant des SICKINGEN

Cher cousin,

Je me permets de te transmettre un courriel, que j’ai reçu de Dennis Kastens, qui a enquêté très sérieusement sur la généalogie des Schweickart, et semble penser que Ernvest Schweickhard n’est pas un descendant des Sickingen, et que toutes les branches de ton site qui l’indiquent comme le fils de Swicker ou Schweickhard von Sickingen (1405 – 1455 ) sont dans l’erreur. Ce monsieur a édité des livres et se réfère à des ouvrages sur la descendance des familles nobles de Basse-Alsace, dont je peux te passer les références, si cela peut t’intéresser.

D’ailleurs, même si je suis un peu décue par ses conclusions, cela expliquerait pourquoi ce Ernvest Schweickhard (et juste lui !!!!!) aurait perdu le nom de Sickingen …

Voici ce qu’il m’écrit :

Dear Nicole

Yes, the thinking is that Schweickart was a given (i.e. the « called », first, Christian) name for three generations: older, middle, younger persons who served the von  Sickingen’s in the 1400s and 1500s.  Eventually, this « called » name came to be regarded as the surname for the descendants who took on the family name of Schweickart.  The Schweickart family did not biologically descend from the von Sickingen’s, but was linked with them due to employment and service.

For that reason, Ernvest Schwieckhard I (1445-1495) likely does not descend from the von Sickingen line.  Ernvest Schweickhard I may have  received his « called » name (which later became a surname) through his service and association with Swicker von Sickingen (by 1405 + 10/14/1459 buried in Holy Ghost Church, Heidelberg).

This is our understanding of the link between the Schweickart’s and von Sickingen’s.

Qu’en penses-tu ????

Bien à toi

nicole schillio schweickart

16 novembre :

Rebonjour !

Je viens d’avoir cet après-midi un courrier en réponse à, des questions que j’ai posées à Dennis Kastens, l’américain qui a fait toutes ces recherches sur les Schweickart, et fait paraître un livre sur l’histoire de Lembach, Climbach, Wingen, où les Schweickhard sévissent depuis des siècles. En ce qui concerne leur rapport avec la famille des Sickingen, il m’écrit ceci :

Dear Nicole,

Here are the sources used regarding the Schweickart surname in Lembach-Wingen-Climbach.

(Sources:  Banniza von Bazan, Heinrich und Mueller, Richard:  Deutsche Geschichte in Ahnentafein. Vol. 1, Berlin 1939.  Pages 66ff. and Kneschke, Ernst-Heinrich: Neues allgemeines Deutsches Adels-Lexikon.  Vol. VIII.  Hildesheim & New York 1973, pages 485 ff.)

The book maintains that the Schweickhards likely descended genetically though not legally (our 11/10/09 e-mail should not have used the term « biologically » but should have used the term « legally », which is what we meant to say) from the von Sickingen’s.  In other words it is possible that the Schweickarts (and this could have been due to illegitimacy) descended genetically from the von Sickingen family despite the fact that they did not fall heir to the vast von Sickingen holdings in the 1400s, other than what they received in Climbach and vicinity.

It is difficult to describe it more specifically, but we hope this helps explain what the evidence at hand conveys.

Ce qui, après traduction par ma copine, prof d’anglais (tout de même …), signifie que Ernvest Schweickhard serait un descendant biologique, non reconnu légalement (illégitime ???). Ceci expliquerait

1. qu’il ne porte pas le nom des Sickingen

2. qu’il ait bénéficié, quand même du titre d’Ernvest (honorable ..;), et qu’on lui ait confié le château des Hohenburg, et le village de Climbach à lui et à son fils

..

A suivre.

3 réflexions au sujet de « Ernvest SCHWEICKART est il un descendant des SICKINGEN »

  1. Didier,

    Je me permets de donner mon avis sur les liens chevaleresques qu’a émis Dennis Kastens.
    Je ne remets pas en cause ses compilations très utiles sur les différents villages, qui sont issus d’un travail énorme, même s’il peut y avoir quelques petites erreurs mais bon, tout le monde fait des erreurs. Et pour cela, on peut le remercier.

    Par contre j’avais également contacté Dennis Kastens il y a plusieurs années et je n’ai pas eu de preuve formelle, il m’avait également confirmé qu’il n’existe pas de lien de sang clairement mentionné, seul une coïncidence géographique du patronyme SCHWEICKART (avec des fonctions administratives) sur un territoire gouverné par un Schweickart von Sickingen.

    En effet, j’avais vérifié les sources de son livre :
    Sources (Dennis Kastens) pour la généalogie des Sickingen :
    – Banniza von Bazan, Heinrich und Mueller, Richard: Deutsche Geschichte in Ahnentafein. Vol. 1, Berlin 1939. Pages 66ff.
    – Kneschke, Ernst-Heinrich: Neues allgemeines Deutsches Adels-Lexikon. Vol. VIII. Hildesheim & New York 1973, pages 485 ff :
    http://books.google.fr/books?id=GNkEAAAAIAAJ&dq=Neues%20allgemeines%20Deutsches%20Adels-Lexikon&pg=PA485#v=onepage&q=sickingen&f=false

    Ces deux sources sont consultables (en clair sur Google Books pour l’une voir le lien plus haut, pour Banniza j’ai une photocop’) et seule la branche légitime est indiquée dans les deux sources. AUCUN lien entre famille SCHWEICKHART et les von SICKINGEN dans ses sources. Sa source pour ce lien est uniquement dans sa tête, basée sur des présomptions non fondées !

    Maintenant, j’aimerais bien, si c’est possible que tu remplace, stp, la filiation entre le dernier des Schweickart, Wolfgang (au fait j’ai toujours pas les preuves des filiation entre Johannes SCHWEICKART (1622-1669/) et ce Wolfgang, je ne les ai pas demandées à Dennis K.), par un message sur le détail de Wolfgang indiquant les hypothèses émises par D.Kastens. Et préciser qu’il ne s’agit que d’hypothèses en l’absence de preuves.

    Oui, mais alors Ernvest, qui est-ce ?
    Ernvest n’est pas un prénom mais un titre qui s’apprête aux chevaliers, aux nobles et qquesfois aux Docteurs. En fait, le lien entre Wolfgang qui est le plus lointain aïeul Schweickart cité (on suppose qu’il existe une citation que n’indique pas D.K., sans doute une Urkunde ou un acte notarié, on admet que ce Wolfgang a bien existé) et un ascendant ayant le titre Ernevest est à supprimer.
    D.K. dit qu’un Ernvest Schweickhard de la famille des Sickingen a combattu contre une alliance des seigneurs v.Fleckenstein – v.Hohenburg – v.Dahn – etc. L’Urkunde qui en parle daterait du 4 février 1472 et se trouverait à l’époque des recherches de D.K., à Fribourg. Il faut être réaliste, il ne s’agit pas de l’administrateur d’un château… Schweickhart von Sickingen venait d’épouser une fille Puller von Hohenburg et c’est d’elle qu’il a hérité du château dans ces memes années 1470’s. Schweickhart v.Sickingen était connu pour etre belliqueux et guerrier il s’est empressé de défendre ses biens. Dans l’Urkunde on lui a simplement rajouté l’attribut Ernvest pour souligner son prestige (seul contre tous, pas évident de se battre, il ne manquait pas de courage), de plus il était très riche d’après les chroniques établies sur son fils, ici :
    http://books.google.fr/books?id=vjcBAAAAQAAJ&dq=intitle%3Asickingen&pg=PA3#v=onepage&q=hohenbourg&f=false
    Pour s’en assurer il faudrait récupérer une copie de cette archive, que je n’ai pas encore trouvé, étant donné qu’il ne donne pas de cote précise.

    Car comme j’en suis convaincu maintenant, tout la partie en amont de Wolfgang est inventée et D.K. n’a fourni aucune preuve de ce lien entre Wolfgang et ce Ernvest Schweickhart von Sickingen.

    Explication
    Si l’on exclu le fruit du hasard, il est possible, vu l’époque, qu’une personne, un administrateur est choisi pour patronyme un sobriquet issu du prénom de son seigneur : SCHWEICKHART. Ca pourrait etre une explication. Je ne crois pas à un lien naturel entre le noble et cette famille. C’est du 50-50 en l’absence de preuve pour le rapport hasard/sobriquet.

    Et le lien OSTERTAG OSTERTAG von WINDSTEIN alors ?
    Dominique Ostertag, sur son site dément également formellement cette conjecture, ici : http://dominique.ostertag.pagesperso-orange.fr/ostertag_noble.htm
    Voici un extrait :
    […]
    La lignée Ostertag est considérée comme l’une des plus vieilles familles alsaciennes. Une tradition familiale affirme qu’un Ostertag participa en tant que gentilhomme à la première croisade en 1096 (cf. la deuxième légende familiale ci-dessus). Il fut fait chevalier en récompense de sa bravoure pendant la bataille. Après son retour en Alsace il s’allia par le mariage à une famille possédant des terres à proximité des ruines actuelles de Winstein en Wasgau (Basse-Alsace). Ceci augmenta son influence et sa prospérité, de telle sorte que vers 1205 son arrière-petit-fils, Heinrich de Winstein (1160 à 1217/18 environ) construisit le Vieux Winstein et se fit appeler par la suite  » de Winstein « . C’est probablement cet Heinrich qui épousa la dénommée Sophie de Lorraine (1163 à 1217 environ), fille du duc Matthaus de Lorraine (environ 1138 au 13 mai 1176), qui était lui-même un beau-frère de l’empereur Frédéric Barberousse. Le cousin de Sophie, le roi Philippe IV de Staufen (1176 au 21 juin 1208), légua à son mari les terres sur lesquelles allait être bâti le Vieux Winstein une décennie plus tard. La lignée s’éteignit au XV` siècle avec Johann Ostertag de Winstein. Déjà auparavant ils avaient dû quitter le château, ayant perdu fortune et terres.
    […]
    La ligne s’éteint après le décès du dernier de Ostertag von Windstein. Point final. Tout le reste n’est que conjecture.

    Merci.
    Fabien FISCHER.

  2. Merci fabien.
    J’apprécie ces commentaires et ces corrections.
    j’ai lancé une mise à jour, dès ce soir , pour corriger les « SCHWEICKART  » :
    Wolfgang SCHWEICKART n’aura pas d’ancêtres nobles.
    Amicalement
    Didier

    P.S. pour OSTERTAG .. laisse moi quelques jours.

  3. Dans le Nordgau, à la même époque que Marguerite v. Hohenburg, épouse de
    Schweikhard, vivait la famille de Götz v. Hohenburg, « Rentmeister », qui
    allait devenir Ammeister de Strasbourg en 1494. Y a-t-il une relation entre
    cette famille dont la suite est bien connue et celle de Marguerite et des
    Puller-Hohenburg?
    J’aimerais y voir plus clair et vous serais fort reconnaissant si vous
    pouviez, avec l’aide de ces fins chercheurs, m’apporter la lumière!
    Salutations chaleureuses, A. Neidhardt

Laisser un commentaire