Archives de catégorie : Errata

Dédoublement de dames de Surbourg : Catherine MESSMER

ERRATA
concernant Catherine MESSMER

née le 28 octobre 1708 à Surbourg.

D’aucuns, dont je faisais partie,  avaient considéré que cette Catherine avait épousé Philippe SCHAEFFER et Michel STECK comme indiqué dans l’image ci-dessus.

Une recherche plus poussée me conduit à changer.

Je n’ai pas trouvé l’acte de mariage SCHAEFFER x MESSMER en date du 13 juin 1729 à Seltz cité dans un document publié sous le tampon du CGA. Je le prend cependant comme exact.
Je suis preneur de toute référence/copie de cet acte.  :

L’acte de décès de Philippe SCHAEFFER le 22 janvier 1751 à Kesseldorf à l’âge de 40 ans indique que son épouse est Catherine MESSMER.

Ensuite notons le mariage de Joseph SCHAEFFER , fils du défunt Philippe et de Catherine MESSNER .. ( N  ou  M !?)  du 13 juin 1768 à WIntzenbach.

 

 

 

 

 

Le 24 septembre 1752 à Kesseldorf , naissance de Jean-Georges RECHER , fils de Jean Martin RECHER et Catherine MESSMER. L’acte de mariage de ces 2 personnes n’a pas été trouvé, mais il est raisonnable de penser qu’il a eu lieu en 1751 ou début 1752 ,  et qu’il s’agit donc d’un remariage de Catherine MESSMER, veuve de Philippe SCHAEFFER.

Le 13 mars 1780 à Kesseldorf décède une Catherine MESSNER veuve de Martin RECHER , l’âge de 72 ans :

Mettons de côté, la variation MESSNER / MESSMER.

Comme témoins, nous avons Georges RECHER de Seltz et Joseph SCHAEFFER de Wintzenbach dont la signature est identique à celle portée sur l’acte de mariage vu ci-dessus entre  Joseph SCHAEFFER fils de Philippe et Catherine MESSNER .

Ce qui prouve que Catherine, mère de joseph SCHAEFFER, s’est bien remariée avec Martin RECHER, dont je j’ai pas trouvé l’acte de décès.

S’agit-il bien de la Catherine MESSMER née à Surbourg en 1708 ?
N’ayant pas l’acte de mariage avec Philippe SCHAEFFER, un petit doute subsiste, que je lève en considérant que l’âge de 72 ans au décès de Catherine MESSMER en 1780 donne juste 1708.


Quelques mots sur une autre  Catherine MESSMER mariée à  Michel STECK (acte non trouvé).

Michel STECK est décédé le 26 novembre 1769 à Bühl à l’âge de 82 ans, avec la présence de Jean HOEHE son gendre, époux de Marie-Marguerite.

Catherine MESSMER est décédée le 28 juillet 1775 à Bühl , épouse de Michel STECK selon son acte de décès, avec la présence de Jean HOEHE son gendre . Âgée de 75 ans à son décès, elle serait née vers 1700.
Cette année de naissance, bien différente de la Catherine MESSMER de Surbourg (1708), crédibilise les choix ci-dessus.


Pour les « cousins » , lien vers les Catherine MESSMER de ma base

 

Errata : des dames de Surbourg qui se dédoublent – Marie-Anne MOSER

Errata  concernant des Anne-Marie / Marie-Anne MOSER de Surbourg.

Précédemment, sur base des informations du fonds Paul STROH, je considérais que Anne-Marie MOSER , fille de Jean MOSER et Catherine SCHMITT , selon son acte de mariage avec  Jean Michel OTT le 7 avril 1755 à Wissembourg était aussi l’épouse de Jean Melchior REUS  car un acte de mariage en date du 1er février 1760 à Wissembourg mentionne aussi  une Anne-Marie MOSER fille de Jean et de Catherine SCHMITT.

Le couple MOSER – OTT a eu des enfants nés à Wissembourg entre 1756 et 1779 . Le couple MOSER  – REUS a eu des enfants nés à Wissembourg entre  entre 1763 et 1777.  Le chevauchement de ces plages m’a interpellé.

La Anne-Marie MOSER épouse REUSS est décédée le 13 11 1806 à Wissembourg, Son acte de décès  indique veuve REUSS. Son année de naissance se déduit  de son âge -72 ans- : 1734 à Surbourg.

Dans le registre des naissances de Surbourg, je n’ai trouvé qu’une Marie-Anne MOSER née le 7 octobre 1732.  je considère que c’est la naissance de l’épouse de Jean-Michel OTT ( mariage en 1755). Ce dernier s’étant remarié  le 16 juin 1788 avec Marie Ève SCHLOSS, on peut déduire que Marie-Anne MOSER est décédée entre 1779 et 1788.  La première épouse de Jean-Michel OTT n’est pas indiquée sur l’acte de son second mariage mais sa signature et la présence de ses enfants prouvent bien qu’il s’agit de « notre » Jean-Michel OTT.

Un autre document prouve l’existence de deux soeurs MOSER. Il s’agit du baptême de la dernière fille de jean Michel OTT : Marie Catherine née le 3 août 1779 qui a pour parrain Jean-Georges-Joseph fils de Jean-Melchior REUS et de Anne-Marie MOSER. On note que la père est citée comme Anne-marie au lieu de Marie Anne.

En synthèse, il y a donc deux sœurs MOSER,  une Marie-Anne née en 1732 et une Anne-Marie née vers 1734 , filles de Jean MOSER (1703-1761)  et de Catherine SCHMITT (1707-1775) de Surbourg, qui se sont mariées toutes les deux à Wissembourg .

Il manque l’acte de naissance de Anne-Marie et l’acte de décès de Marie-Anne.
Marie-Anne MOSER est citée 9 fois sur 11  comme « Anne-Marie » dans les actes de baptême de ses enfants.
—–

Les « cousins » ayant ce Jean MOSER dans leur ascendance sont :
John-Kaye BACHMANN, Sébastien CARMIER, Philippe DOSSMANN, Alexandre KOEBEL, Myriam LEHMANN, Christian STUDY.

 

 

UHLWILLER – Jean-Jacques WENDLING – Errata

Suite à une question de ma cousine lointaine Marie-Christine CHUPEAU  sur les Jean-jacques WENDLING de Uhlwiller, j’ai pu constater une erreur dans mes fiches .

J’avais considéré à tort que le Jean-Jacques WENDLING marié le 12 février 1725 avec Rosine LENHERR était le fils de Jean WENDLING et de Anne MICHEL.

Avec l’aide de Richard SCHMIDT, et de son précieux fascicule sur les inventaires de Uhlwiller, il se trouve que  ses parents sont en fait le forgeron Georges WENDLING et Catherine SIMON.

Après analyse de tous les Jean-Jacques WENDLING de la période, il ressort que celui marié le 10 avril 1725 à Uhlwiller à Marie Eva MÖBUS  est le fils de Jean WENDLING et de Anne MICHEL .
Ce Ludimoderator de Schaffhouse, s’est remarié le 16 août 1740 à Hochfelden / Schaffhouse, veuf, avec Marie VOLCKWEIN.
Il est décédé le 23 janvier 1761 à Schaffhouse, à l’âge de 59 ans donc né vers 1702. Son fils Antoine est présent.

Les « cousins » peuvent trouver  ICI la liste de tous les Jean-Jacques WENDLING de ma base .

Grand débat sur les LIENHART de Uhlwiller

En début de semaine, un cousin lointain, Jean-Michel  WEISS habitant Eschbach m’envoie plusieurs messages Geneanet concernant les LIENHART de Uhlwiller.

Comme d’habitude, il me demande « Es-tu OK ? ».
D’habitude, je regarde les pages d’archives et une lecture rapide de l’acte et de ma base me permet de lui répondre « OK ».

Mais le lundi soir, ma réponse fut :  » finalement ton message me donne mal à la tête ! »

Au bout de 2 jours, j’arrive à formuler les problèmes de la façon suivante

Avant,  dans ma base j’avais  Eva ADOLF née le 1er septembre 1641 à Uhlwiller fille de Théobald ADOLPH-BERBACH .
Ce qui était une ERREUR.   ( Voir l’étude dans l’ acte 1)

Il y a  des Jean LIENHART en manque de filiation fiable :

    • Qui est le Jean LIENHART marié à Apollonie JUNG ?
      Pas d’acte de mariage connu. Quels sont ses parents ?
      Apollonie JUNG s’est  remariée le 5 avril 1712 à Minversheim avec Valentin WOLFF.  De la première union , une Ève est née  le 23 juin 1707 à Uhlwiller.
      ( Voir l’étude dans l’ acte 2 )
    • Qui est le Jean LIENHART  marié à Anne Marie SCHLEICHER / SCHLICHTER le 17.2.1749 . Il est dit  « fils de feu jean LIENHARD » mais sa mère n’est pas citée.
      ( Voir l’étude dans l’ acte 3 )
    • Qui est le Jean LIENHART marié à Marie WOLFF, cette dernière étant décédée le 8 janvier 1762 , et s’étant remariée à jean WENDLING décédé le 1er janvier 1743 à Ohlungen.
      On connait ses 2 mariages grâce à l’inventaire n°119 réalisé par Richard SCHMIDT ( CGA) .
      (Voir l’étude dans l’acte 4)

On dispose de  quelques Jean LIENHART non encore « casés » :

    • Jean LIENHART né le 4 janvier 1676 , fils de  Jean LIENHART et de Ève.
    • Jean LIENHART né le 11 juillet 1680,  fils de Jean Jacques LIENHART et de Ève.

On a aussi des Michel :

    • Un Michel LIENHARD fils de feu Jean LIENARD épouse le 18 novembre 1732 Catherine MADER.
      Quels sont les parents de Michel  ? (réponse cf. acte3)
    • Un Michel LIENHART épouse le 20 janvier 1742 une Anne-Marie WALZER, originaire de Mulhausen.  L’acte ne donne pas les parents des époux.  (réponse cf. acte3)

Trouvant le terrain de jeu apporté par mon cousin Jean-Michel WEISS.  un peu restreint, j’ai ajouté :

    • Un Jean LIENHART décédé le 19 juin 1777 à Routzenheim marié à Anne SCHAEFFER décédée le 11.2.1759 à Sessenheim et ayant eu au moins deux fils Christian et Joseph qui se sont mariés le même jour le 18.11.1754.   (Cf. acte 2
    • Un Jean LIENHART, marié avec  Gertrude CLAUS  le 27. 01.1728 à Ohlungen,  dont les parents ne sont pas indiqués dans l’acte.   ( Pas certain  à ce jour ! )

Si vous êtes arrivés à la fin de cet article, vous êtes déjà très intéressés, passionnés, pleins de ténacité et j’espère  persévérants.

Je vous laisse examiner  quelques jours ces interrogations, rechercher , étayer les filiations manquantes, le temps pour moi de mettre en forme les solutions que je crois avoir réussi à trouver (sauf une ou deux ).

Nous verrons si nous convergeons….

A suivre

Grand débat LIENHART – Uhlwiller acte 1

La 1ere interrogation de l’article  Grand débat LIENHART de UHLWILLER

A cet instant, dans ma base j’ai Eva ADOLF née le 1er septembre 1641 à Uhlwiller fille de Théobald ADOLPH-BERBACH .
Ce qui est FAUX.

L’acte du 5 février 1664  peut être transcrit en :

Anno Eodem, den 5 february, haben mit einand Hochzeit gehalten, Hans Jacob LEONHARDT, des Hans LEONHARDT schaeffer zu Uhlweiller von Haguenau geburtig eherlischen sohn, mit der jungen schleyerweberin Eva mit nahmen des ehrsamben (ehrsamen) Adolphes GEORGEN von Souffelweyersheim ehrlischen tochter.

et traduit en quelque chose comme :

  • le marié Jean Jacques LEONHARDT , berger à Uhlwiller et né à Haguenau
  • la mariée est Eve GEORG la jeune fileuse de voiles, fille de + Adolph GEORG.