Archives de catégorie : Bon usage

Améliorations du site / Notes et Sources

Quelques améliorations visant à rendre plus accessibles les notes, les sources ont été faites, tant avec le format Geneweb 7.0  (base de Geneanet) que dans le format Oxy-Gen (support de la base de données du site).

A partir du menu “Accès cousin”, tu lances Geneweb – Fr ,
Les codes d’accès cousins vont être demandés.

Tu saisis alors le prénom et le nom de la personne recherchée et OK :
Il faut sélectionner la bonne personne si plusieurs répondent à ces critères.

La fiche détaillée de l’individu apparait alors,  avec les parents, la fratrie, la chronologie, l’ascendance, etc .

La première fois, les images n’apparaissent pas, seulement le mot “image” à côté de l’état-civil.
Un clic sur “image” les fait apparaitre, après la saisie des codes de sécurité.

Tu remarqueras sans doute en haut de la page une barre de menu :

Elle donne accès à des boutons pour visualiser

  • la fiche (affichée)
  • à toutes les notes et sources sur une nouvelle page (format oxy-gen  avec saisie des codes de sécurité )
  • les ascendances de son choix
  • les descendances
  • les relations – cousinages entre deux personnes

Bonne découverte.

N’hésite pas à me faire part de vos remarques.

Le format Geneweb précédent est toujours disponible. C’est d’ailleurs celui qui est utilisé lorsque tu navigues dans les pages “cousinage”.

Le format Genatoile donne  aussi toutes les notes/sources mais la recherche d’un individu est un peu plus longue, malgré la mise en place de nouveaux index.

Exercice de transcription d’acte ancien

Acte de décès du 4 juin 1664  à Uhlwiller

Personnellement devant cet acte, j’étais resté plutôt “sec”, ne comprenant pas pourquoi ce que je pensais être l’acte de décès de Jean LIENHART se terminait par le prénom Gertrude et ne retrouvant la syntaxe habituelle.

Je vous livre ci-dessous –  à des fins d’entrainement ? – le fruit des transcriptions effectuées.

Lien vers l’acte en ligne

J’ai donc fait appel à la liste Yahoo CGWalsace où excelle mon cousin Albert KLEIN.

Ci dessous sa réponse dès le lendemain de mon “post” :

Acte de D du 4.6.1664 (à Uhlwiller RPc). A Hanns (Jean) LEONHARD (= LIENHARD/T/DT), berger (Schäffer) à //
..lanch../..lamch../..lamh..(? je ne trouve rien de plausible), sa mère(?) (Mudtter(?) avec le même double “t” étrange que dans “Wittib” en-dessous ?), par ailleurs de feu Thieoboldt (Thiébault) VOLTZ(en) qui fut //
bourgeois d’Oberhausbergen, la veuve (Wittib) délaissée (hinderlassene), au couvent (Closter) de Neubourg (Neuwenburg) après avoir //
reçu (nach em-pfangenen) les saints sacrements de l’Eglise (heiligen Sacrtn der Kirchen) et après avoir subi une maladie grave (nach ausgestandener schwärer Kranckheit), à son //
grand âge (hohen Alter) s’est endormie paisiblement en Dieu (in Gott seeliglig entschlaffen) et au cimetière (Kirchhoff) d’Uhlwiller selon les coutumes //
chrétiennes (nach christlichen // Gebrauchen) avec …? (mot illisible… cérémonie ?) a été enterrée; son nom était Gertrude.

Albert KLEIN

Complémentairement, mon cousin Jean-Michel a poste l’acte sur un forum geneanet allemand :

Den 4ten tag Junius A: quo supra Ist deß Hanns Leonhard Schäfers zue Ulweyler,…Muetter, sonsten deß wylandes (Theo?)balds Woltz(en) gewesten Bürgers zu Oberhausbergen, hinderlassene Wittib, im Closter Neuwenburg nach empfangenen heilligen Sacr. der Kirchen nach außgestandener schwärer Krankheit in ihren hohen alters in God seliglig entschlafen und auf den Uhlweyler Kirchhof nach christlichen gebrauch .. begraben worden, deren Nahmen war Gertrudis

Meine Vermutung:
Begraben wurde demnach Gertrude, Mutter des Hans Leonhard, Schäfer zu Uhlwiller (Hans Lienhard wird im Taufbuch mehrfach erwähnt), Witwe eines Oberhausbergenschen Bürgers am Friedhof von Uhlwiller. Sie war im Kloster Neuen?burg nach schwerer Krankheit hochbetagt verstorben, zuvor hatte sie die heiligen Sterbesakramente empfangen.
par 
LG, Karin

Avec tout cela on comprend mieux de quoi il s’agit, tout en constatant l’usage de Mutter,  alors que la Gertrude MUNCH décédée est  la belle-mère, veuve  de Théobald VOLTZ.

Nos deux experts ont lu Neuwenburg que j’aurais tendance à traduire en Neubourg.  D’aucuns pensent que cela pourrait être le couvent de Reutenbourg.

Un grand MERCI et respect aux experts en écriture ancienne !