Tous les articles par Didier

Veronique BOIDOT

Exercice de transcription d’acte ancien

Acte de décès du 4 juin 1664  à Uhlwiller

Personnellement devant cet acte, j’étais resté plutôt « sec », ne comprenant pas pourquoi ce que je pensais être l’acte de décès de Jean LIENHART se terminait par le prénom Gertrude et ne retrouvant la syntaxe habituelle.

Je vous livre ci-dessous –  à des fins d’entrainement ? – le fruit des transcriptions effectuées.

Lien vers l’acte en ligne

J’ai donc fait appel à la liste Yahoo CGWalsace où excelle mon cousin Albert KLEIN.

Ci dessous sa réponse dès le lendemain de mon « post » :

Acte de D du 4.6.1664 (à Uhlwiller RPc). A Hanns (Jean) LEONHARD (= LIENHARD/T/DT), berger (Schäffer) à //
..lanch../..lamch../..lamh..(? je ne trouve rien de plausible), sa mère(?) (Mudtter(?) avec le même double « t » étrange que dans « Wittib » en-dessous ?), par ailleurs de feu Thieoboldt (Thiébault) VOLTZ(en) qui fut //
bourgeois d’Oberhausbergen, la veuve (Wittib) délaissée (hinderlassene), au couvent (Closter) de Neubourg (Neuwenburg) après avoir //
reçu (nach em-pfangenen) les saints sacrements de l’Eglise (heiligen Sacrtn der Kirchen) et après avoir subi une maladie grave (nach ausgestandener schwärer Kranckheit), à son //
grand âge (hohen Alter) s’est endormie paisiblement en Dieu (in Gott seeliglig entschlaffen) et au cimetière (Kirchhoff) d’Uhlwiller selon les coutumes //
chrétiennes (nach christlichen // Gebrauchen) avec …? (mot illisible… cérémonie ?) a été enterrée; son nom était Gertrude.

Albert KLEIN

Complémentairement, mon cousin Jean-Michel a poste l’acte sur un forum geneanet allemand :

Den 4ten tag Junius A: quo supra Ist deß Hanns Leonhard Schäfers zue Ulweyler,…Muetter, sonsten deß wylandes (Theo?)balds Woltz(en) gewesten Bürgers zu Oberhausbergen, hinderlassene Wittib, im Closter Neuwenburg nach empfangenen heilligen Sacr. der Kirchen nach außgestandener schwärer Krankheit in ihren hohen alters in God seliglig entschlafen und auf den Uhlweyler Kirchhof nach christlichen gebrauch .. begraben worden, deren Nahmen war Gertrudis

Meine Vermutung:
Begraben wurde demnach Gertrude, Mutter des Hans Leonhard, Schäfer zu Uhlwiller (Hans Lienhard wird im Taufbuch mehrfach erwähnt), Witwe eines Oberhausbergenschen Bürgers am Friedhof von Uhlwiller. Sie war im Kloster Neuen?burg nach schwerer Krankheit hochbetagt verstorben, zuvor hatte sie die heiligen Sterbesakramente empfangen.
par 
LG, Karin

Avec tout cela on comprend mieux de quoi il s’agit, tout en constatant l’usage de Mutter,  alors que la Gertrude MUNCH décédée est  la belle-mère, veuve  de Théobald VOLTZ.

Nos deux experts ont lu Neuwenburg que j’aurais tendance à traduire en Neubourg.  D’aucuns pensent que cela pourrait être le couvent de Reutenbourg.

Un grand MERCI et respect aux experts en écriture ancienne !

UHLWILLER – Jean-Jacques WENDLING – Errata

Suite à une question de ma cousine lointaine Marie-Christine CHUPEAU  sur les Jean-jacques WENDLING de Uhlwiller, j’ai pu constater une erreur dans mes fiches .

J’avais considéré à tort que le Jean-Jacques WENDLING marié le 12 février 1725 avec Rosine LENHERR était le fils de Jean WENDLING et de Anne MICHEL.

Avec l’aide de Richard SCHMIDT, et de son précieux fascicule sur les inventaires de Uhlwiller, il se trouve que  ses parents sont en fait le forgeron Georges WENDLING et Catherine SIMON.

Après analyse de tous les Jean-Jacques WENDLING de la période, il ressort que celui marié le 10 avril 1725 à Uhlwiller à Marie Eva MÖBUS  est le fils de Jean WENDLING et de Anne MICHEL .
Ce Ludimoderator de Schaffhouse, s’est remarié le 16 août 1740 à Hochfelden / Schaffhouse, veuf, avec Marie VOLCKWEIN.
Il est décédé le 23 janvier 1761 à Schaffhouse, à l’âge de 59 ans donc né vers 1702. Son fils Antoine est présent.

Les « cousins » peuvent trouver  ICI la liste de tous les Jean-Jacques WENDLING de ma base .

Grand débat sur les LIENHART de Uhlwiller

En début de semaine, un cousin lointain, Jean-Michel  WEISS habitant Eschbach m’envoie plusieurs messages Geneanet concernant les LIENHART de Uhlwiller.

Comme d’habitude, il me demande « Es-tu OK ? ».
D’habitude, je regarde les pages d’archives et une lecture rapide de l’acte et de ma base me permet de lui répondre « OK ».

Mais le lundi soir, ma réponse fut :  » finalement ton message me donne mal à la tête ! »

Au bout de 2 jours, j’arrive à formuler les problèmes de la façon suivante

Avant,  dans ma base j’avais  Eva ADOLF née le 1er septembre 1641 à Uhlwiller fille de Théobald ADOLPH-BERBACH .
Ce qui était une ERREUR.   ( Voir l’étude dans l’ acte 1)

Il y a  des Jean LIENHART en manque de filiation fiable :

    • Qui est le Jean LIENHART marié à Apollonie JUNG ?
      Pas d’acte de mariage connu. Quels sont ses parents ?
      Apollonie JUNG s’est  remariée le 5 avril 1712 à Minversheim avec Valentin WOLFF.  De la première union , une Ève est née  le 23 juin 1707 à Uhlwiller.
      ( Voir l’étude dans l’ acte 2 )
    • Qui est le Jean LIENHART  marié à Anne Marie SCHLEICHER / SCHLICHTER le 17.2.1749 . Il est dit  « fils de feu jean LIENHARD » mais sa mère n’est pas citée.
      ( Voir l’étude dans l’ acte 3 )
    • Qui est le Jean LIENHART marié à Marie WOLFF, cette dernière étant décédée le 8 janvier 1762 , et s’étant remariée à jean WENDLING décédé le 1er janvier 1743 à Ohlungen.
      On connait ses 2 mariages grâce à l’inventaire n°119 réalisé par Richard SCHMIDT ( CGA) .
      (Voir l’étude dans l’acte 4)

On dispose de  quelques Jean LIENHART non encore « casés » :

    • Jean LIENHART né le 4 janvier 1676 , fils de  Jean LIENHART et de Ève.
    • Jean LIENHART né le 11 juillet 1680,  fils de Jean Jacques LIENHART et de Ève.

On a aussi des Michel :

    • Un Michel LIENHARD fils de feu Jean LIENARD épouse le 18 novembre 1732 Catherine MADER.
      Quels sont les parents de Michel  ? (réponse cf. acte3)
    • Un Michel LIENHART épouse le 20 janvier 1742 une Anne-Marie WALZER, originaire de Mulhausen.  L’acte ne donne pas les parents des époux.  (réponse cf. acte3)

Trouvant le terrain de jeu apporté par mon cousin Jean-Michel WEISS.  un peu restreint, j’ai ajouté :

    • Un Jean LIENHART décédé le 19 juin 1777 à Routzenheim marié à Anne SCHAEFFER décédée le 11.2.1759 à Sessenheim et ayant eu au moins deux fils Christian et Joseph qui se sont mariés le même jour le 18.11.1754.   (Cf. acte 2
    • Un Jean LIENHART, marié avec  Gertrude CLAUS  le 27. 01.1728 à Ohlungen,  dont les parents ne sont pas indiqués dans l’acte.   ( Pas certain  à ce jour ! )

Si vous êtes arrivés à la fin de cet article, vous êtes déjà très intéressés, passionnés, pleins de ténacité et j’espère  persévérants.

Je vous laisse examiner  quelques jours ces interrogations, rechercher , étayer les filiations manquantes, le temps pour moi de mettre en forme les solutions que je crois avoir réussi à trouver (sauf une ou deux ).

Nous verrons si nous convergeons….

A suivre

Grand débat LIENHART – Uhlwiller acte 4

La 4eme interrogation du grand débat LIENHART – Uhlwiller :

  • Qui est le Jean LIENHART marié à Marie WOLFF, cette dernière étant décédée le 8 janvier 1762 , et s’étant remariée à jean WENDLING décédé le 1er janvier 1743 à Ohlungen.
    On connait ses 2 mariages grâce à l’inventaire n°119 réalisé par Richard SCHMIDT ( Publication du CGA) .

Vu qu’il y avait 2  Jean LIENHART à caser, et que l’acte 2 a choisit celui né en 1680, d’aucuns peuvent penser que la réponse est : celui né en 1676.
A suivre ..

Nous repartons du Jean LIENHART marié à Anne Marie SCHLEICHER / SCHLICHTER le 17.2.1749 :

L’acte ne mentionne pas les parents de Jean LIENHART, mais nous les avons trouver dans l’acte 3. Les parents de la mariée sont Ludovic SCHLEICHER et Marguerite LIENHART.

La lecture attentive de l’acte aura permis de trouver une piste intéressante : Il y a une consanguinité de degré 3 entre les époux.

Plongeons nous dans l’acte de mariage de Marguerite LIENHART en date du 22 avril 1720

Le père de la mariée est Christian LIENHART.
Bonne nouvelle, car à cette période, il n’y en a qu’un : celui né le 11 janvier 1672 fils de Jean LIENHART marié en 1661 avec Ève OHLSZ.
Or ce couple est le  père du Jean né le 04 01 1676 , qui est donc le candidat idéal pour être le mari de Marie WOLFF et avoir une consanguinité au 3eme degré :


 

 

Grand débat LIENHART – Uhlwiller acte 3

La 3eme interrogation  du grand débat LIENHART – Uhlwiller

  • Qui est le Jean LIENHART marié à Anne Marie SCHLEICHER / SCHLICHTER le 17.2.1749 . Il est dit « fils de feu jean LIENHARD » mais sa mère n’est pas citée.

Après un acte 2 difficile à suivre, une acte 3 plus facile s’impose !

Le relevé des inventaires après décès réalisé par Richard SCHMIDT nous donne la réponse avec un contrat de mariage en date du 29 1 1749 qui donne les parents des époux Anne Marie SCHLEICHER et Jean LIENHARD.

La mère est donc Anne Marie WOLFF.

Sa  naissance le 9 avril 1724 à Uhlwiller.

Les Michel LIENHART

  • Un Michel LIENHARD fils de feu Jean LIENARD épouse le 18 novembre 1732 Catherine MADER.
    Quels sont les parents de Michel  ? 

La réponse est donnée dans l’inventaire après décès de Michel :
Il s’agit de feu Jean LIENART et Marie WOLFF.

  • Un Michel LIENHART épouse le 20 janvier 1742 une Anne-Marie WALZER, originaire de Mulhausen.  L’acte ne donne pas les parents des époux.

Un grand merci à Richard SCHMIDT pour son relevé d’inventaires dont le numéro 54 nous aide :

car il nous indique qu’il y en 1737 un Michel , majeur donc d’au moins 21 ans .
La proximité d’âge, et le décès du père avant le mariage nous permet raisonnablement de considérer que le Michel LIENHART marié le 20 janvier 1742 est le fils de Catherine LENHERR et Jean-Jacques LIENHART.

L’autre Michel s’étant marié en 1732 ne correspondait pas.