Tous les articles par Didier

Veronique BOIDOT

Barbara – Perlimpinpin

Cette chanson a été chantée par Nathalie DESSAY lors de l’hommage aux victimes du 13.11.2015.

ci dessous BARBARA la chante .. et les paroles.

Pour qui, comment quand et pourquoi ?
Contre qui ? Comment ? Contre quoi ?
C’en est assez de vos violences.
D’où venez-vous ?
Où allez-vous ?
Qui êtes-vous ?
Qui priez-vous ?
Je vous prie de faire silence.
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
S’il faut absolument qu’on soit
Contre quelqu’un ou quelque chose,
Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,
Car un enfant qui pleure,
Qu’il soit de n’importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.
Que c’est abominable d’avoir à choisir
Entre deux innocences !
Que c’est abominable d’avoir pour ennemis
Les rires de l’enfance !
Pour qui, comment, quand et combien ?
Contre qui ? Comment et combien ?
À en perdre le goût de vivre,
Le goût de l’eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles !
Mais pour rien, mais pour presque rien,
Pour être avec vous et c’est bien !
Et pour une rose entr’ouverte,
Et pour une respiration,
Et pour un souffle d’abandon,
Et pour ce jardin qui frissonne !
Rien avoir, mais passionnément,
Ne rien se dire éperdument,
Mais tout donner avec ivresse

Et riche de dépossession,
N’avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne pas parler de poésie,
Ne pas parler de poésie
En écrasant les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d’une cour au murs gris
Où l’aube n’a jamais sa chance.
Contre qui, comment, contre quoi ?
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
Pour retrouver le goût de vivre,
Le goût de l’eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles.
Contre personne et contre rien,
Contre personne et contre rien,
Mais pour toutes les fleurs ouvertes,
Mais pour une respiration,
Mais pour un souffle d’abandon
Et pour ce jardin qui frissonne !
Et vivre passionnément,
Et ne se battre seulement
Qu’avec les feux de la tendresse
Et, riche de dépossession,
N’avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne plus parler de poésie,
Ne plus parler de poésie
Mais laisser vivre les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d’une cour aux murs gris
Où l’aube aurait enfin sa chance,
Vivre,
Vivre
Avec tendresse,
Vivre
Et donner
Avec ivresse !

Histoire du château Geiger de Soultz

Château 01Madame, Monsieur, cher ami,

Vous êtes cordialement invité à la conférence illustrée de nombreuses visuels, que nous ferons, Alfred Scheidt, président du Conseil de fabrique de la paroisse Sts-Pierre-et-Paul de Soultz-sous-Forêts et moi, sur l’histoire du château Geiger de Soultz, son architecture, son constructeur, le bailli François Christophe Geiger et ses habitants les plus remarquables jusqu’à sa transformation en presbytère catholique :


ce mercredi 10 décembre 2014 à 19 heures

au Foyer du presbytère-château, derrière l’église, à Soultz-sous-Forêts.


Entrée libre

Avant-dernier bailli de la baronnie de Fleckenstein, M. Geiger de Gibelstatt régnait sur un “département” couvrant la moitié sud-ouest de l’arrondissement de Wissembourg actuel. Il était également inspecteur des forêts communales, actionnaire et co-directeur des mines du Pechelbronn. En 1774, un “libelle diffamatoire” a violemment dénoncé son administration. Son fils François Antoine sera maire de Soultz sous le Premier Empire, et l’un de ses gendres, maire de Strasbourg de 1815 à 1830. Son château est ensuite passé aux Dournay, propriétaires de la mine d’asphalte de Lobsann, et a logé le Kronprinz entre les batailles du Geisberg et de Reichshoffen, le soir du 4 août 1870…

Au plaisir de nous retrouver mercredi prochain,
Jean Claude Streicher

P.S.

Une table de vente vous y proposera également mes 5 derniers ouvrages historiques.

Alfred Scheidt refera cette conférence avec les mêmes visuels le mercredi suivant, 17 décembre, même lieu, même heure.

fan-genealogie : ma candidature n’est pas retenue par le C.A. de l’association

C’est avec un certain regret que j’ai appris que ma candidature au “fan-généalogie” n’est pas retenue selon les termes rapportés ci dessous.

j’ai noté dans les statuts de cette association que les décisions du conseil d’administration ne sont pas motivées. “L’admission des membres est prononcée par le Conseil d’Administration lequel, en cas de refus, n’a pas à faire connaître le motif de sa décision”.

J’ai noté que lisa regrettait aussi cette décision- à moins que cela ne soit qu’une tournure de style pour me l’annoncer.

Vais je faire appel ?

Vais je “blacklister” de mon site tous mes cousins qui en sont membres ? ou seulement ceux du conseil d’administration ?

Je ne sais pas mais je suis déçu de cette décision.

A suivre
didier

Le Lun 22 février 2010 7:28, fan-genealogie a écrit :
> Bonjour,
>
> Notre comité s’est réunit et j’ai le regret de vous annoncer que votre candidature n’a pas été retenue…
>
> Cordialement
> Lisa
>
>