Archives de catégorie : Surbourg

Martin WEINUM né à Surbourg décède à Florennes en 1911

Message d’un généanaute sympa :

En dépouillant les registres d’état civil de Florennes (Belgique) j’ai trouvé l’acte suivant:

Weinum Martin, 73 ans, né à Surbourg, fils de Martin & Françoise Stulb. Décédé à Florennes le 21.8.1911.

Dans l’acte, on ne nomme pas sa profession mais, est célibataire. Il est probablement prêtre ou professeur jésuite.

Témoin du décès: Léon Gremmel, âgé de 54 ans, et Ministre du Noviciat.

En espérant vous avoir donné un renseignement utile pour votre généalogie. Bien à Vous

Joseph Gonze

Villers-deux-Eglises (Belgique) (village près de Florennes

Errata : des dames de Surbourg qui se dédoublent – Marie-Anne MOSER

Errata  concernant des Anne-Marie / Marie-Anne MOSER de Surbourg.

Précédemment, sur base des informations du fonds Paul STROH, je considérais que Anne-Marie MOSER , fille de Jean MOSER et Catherine SCHMITT , selon son acte de mariage avec  Jean Michel OTT le 7 avril 1755 à Wissembourg était aussi l’épouse de Jean Melchior REUS  car un acte de mariage en date du 1er février 1760 à Wissembourg mentionne aussi  une Anne-Marie MOSER fille de Jean et de Catherine SCHMITT.

Le couple MOSER – OTT a eu des enfants nés à Wissembourg entre 1756 et 1779 . Le couple MOSER  – REUS a eu des enfants nés à Wissembourg entre  entre 1763 et 1777.  Le chevauchement de ces plages m’a interpellé.

La Anne-Marie MOSER épouse REUSS est décédée le 13 11 1806 à Wissembourg, Son acte de décès  indique veuve REUSS. Son année de naissance se déduit  de son âge -72 ans- : 1734 à Surbourg.

Dans le registre des naissances de Surbourg, je n’ai trouvé qu’une Marie-Anne MOSER née le 7 octobre 1732.  je considère que c’est la naissance de l’épouse de Jean-Michel OTT ( mariage en 1755). Ce dernier s’étant remarié  le 16 juin 1788 avec Marie Ève SCHLOSS, on peut déduire que Marie-Anne MOSER est décédée entre 1779 et 1788.  La première épouse de Jean-Michel OTT n’est pas indiquée sur l’acte de son second mariage mais sa signature et la présence de ses enfants prouvent bien qu’il s’agit de “notre” Jean-Michel OTT.

Un autre document prouve l’existence de deux soeurs MOSER. Il s’agit du baptême de la dernière fille de jean Michel OTT : Marie Catherine née le 3 août 1779 qui a pour parrain Jean-Georges-Joseph fils de Jean-Melchior REUS et de Anne-Marie MOSER. On note que la père est citée comme Anne-marie au lieu de Marie Anne.

En synthèse, il y a donc deux sœurs MOSER,  une Marie-Anne née en 1732 et une Anne-Marie née vers 1734 , filles de Jean MOSER (1703-1761)  et de Catherine SCHMITT (1707-1775) de Surbourg, qui se sont mariées toutes les deux à Wissembourg .

Il manque l’acte de naissance de Anne-Marie et l’acte de décès de Marie-Anne.
Marie-Anne MOSER est citée 9 fois sur 11  comme “Anne-Marie” dans les actes de baptême de ses enfants.
—–

Les “cousins” ayant ce Jean MOSER dans leur ascendance sont :
John-Kaye BACHMANN, Sébastien CARMIER, Philippe DOSSMANN, Alexandre KOEBEL, Myriam LEHMANN, Christian STUDY.

 

 

Nouvelles célébrités

Les cousins pourront rechercher leur lointain cousinage avec de  nouvelles personnalités, avec la fonction “calcul de parenté” du format Geneweb

Jacques PREVERT, poète ,  Pays de Loire

Tomi UNGERER , peintre, dessinateur Alsacien

Tom Cruise MAPOTHER, acteur de cinéma ,  Alsace

Victor MATURE, acteur de cinéma ,  Alsace

sans oublier le royal baby, fils de Meghan MARKLE : Archie

 

 

et Merci à A. MERKEL pour les infos associées aux stars d’Hollywood.

 

 

Surbourg XVIIeme siècle

Les assidus ont certainement constaté l’absence de lettre mensuelle du blog pour les mois d’Août, Septembre, et Octobre.

Outre les contraintes liées à mon nouveau domicile proche de la mer qui m’ont pris beaucoup de temps, j’ai passé de nombreux jours à revisiter les documents d’archives concernant Surbourg plus particulièrement le XVIIeme siècle.

j’ai repris les documents de Robert WEISS – cousin germain de feu mon père Albert – et sur les archives en ligne et j’ai confronté le tout à ma base existante  pour en tirer des corrections d’erreur, voire pour trouver des doublons.

Ce n’est sûrement pas parfait, mais c’est fait.

De plus, j’ai cherché à ajouter systématiquement, dans les  sources/notes, un lien vers la page des archives en ligne.

Merci d’avance pour tout commentaire/correction complémentaire.