Archives de catégorie : Errata

Errata : Anne-Marie WINCKEL épouse d’André DEBUS – Mommenheim

Comme beaucoup  de généanautes, j’avais enregistré dans mes tablettes que l’épouse de André DEBUS (1752-1813), Anne-marie WINCKEL décédée le 4 mars 1820 à Mommenheim était fille de Joseph WINCKEL et de Gertrude WEBER.

Ma source était probablement les travaux de feu Etienne PAULUS.

Une cousine, récemment arrivée, m’a mis sur la piste d’une autre filiation : Jean-Jacques WINCKEL x Gertrude HOST basée sur l’acte de décès de Gertrude WINCKEL le 31 mai 1807.

etat-civil-c300-p1-r189901-1120072_mommenheim_etat_civil_registre_de_deces_1807_42

où il est indiqué un André DEBES  beau-frère de la défunte.

En comparant la signature de ce beau-frère et celle de l’époux de Anne-Marie WINCKEL lors d’un mariage  d’un de leurs enfants, j’ai constaté une très grande ressemblance.

Enfin en regardant l‘inventaire après décès de Gertrude WEBER – relevé par ma cousine Marie-Françoise GILLE-HUSS et publié dans Geneanet , j’ai constaté que Anne-marie , fille de Gertrude WEBER n’était pas mariée en 1790.
=> cela permet d’en déduire qu’elle n’est pas l’épouse d’André DEBUS.

Donc André DEBUS a épousé une Anne-Marie WINCKEL , soeur de Gertrude, fille de Jean-Jacques WINCKEL et de Gertrude HOST.

A ce jour, je n’ai trouvé aucune information supplémentaire sur ces parents.

 

 

Mariage 14 août 1725 Sainte-Marie-aux-Mines BARTH x KRAEMER

Mon “cousin” Albert KLEIN a bien voulu déchiffrer et traduire l’acte de mariage daté du 14 août 1725 à Sainte-Marie-aux-Mines (68). J’avais soumis l’acteSainte-Marie-aux-Mines 1725-08-14-mariage-Jean-chretien-BARTHà la sagacité des membres de la liste Yahoo CGWalsace, car il pouvait être tentant de relier Jean-Chrétien BARTH à des parents BARTH de Haguenau, d’autant que sa fille Rosine BARTH a  épousé  Louis SITTER le 3 10 1757 à Haguenau.

Merci à Albert pour son travail :

Bonsoir “cousin” Didier, bonsoir à tous,

Un acte particulièrement difficile à lire, parce que taché et encombré de l’apparition de traits de l’acte de la page suivante. De plus, il semble que le patronyme et le métier du père de l’épse ne se trouvent pas dans l’ordre de la majorité des actes (prénom épse, prénom père, nom père, métier père) mais dans la séquence suivante (pr. épse, mét. père, pr. père, nom père), ce qui peut prêter à confusion (Steiger et Kraemer étant tous deux des patronymes et des métiers). Voici ce que j’en lis.

Le 14.8 ont été unis (en l’église luthérienne) Sur-le-Pré (auff der Matten; lieu-dit de Ste Marie-aux-Mines),

– Jean Chrétien/Christian (Johann Christian) BARTH, mineur (Hau(e)r) à Fertrupt (Fortelbach, lieu-dit de SMAM) (dans les mines) St Casimir, Porte-de-Fer (Eysenthür) et St Jean (Johannes), fs de +Jean Ernest (J. Ernst), voiturier/cocher (Fuhrmann) à Rittersgrün en Saxe (D-08359) (Ober Rittersgrün in Sachsen );

– Anne Marie Rosine (Anna Maria Rosina), fa célib de Pierre (Peter) KRAEMER (KRÄHMER), maître mineur (Steiger) dans les mêmes mines.

Cordialement.

Albert

 

Michel EBEL époux PETER

Suite aux travaux de Jean-Marie EBEL de Colmar, qui s’intéresse depuis des années à son patronyme, je viens de corriger une petite erreur dans ma base.

Elle concerne Michel EBEL qui s’est marié à Marie PETER et qui a vécu à Mutzenhouse.

Antérieurement, je le donnais comme né vers 1690 à Mutzenhouse.

Les recherches de Jean-Marie EBEL conduisent à retenir qu’il s’agit du Michel né le 7/10/1687 à Bernolsheim (Adeloch page 5/157) et qu’il a pour parents Jacques EBEL et Anna SCHNEIDER.

L’acte de décès de Jean-Jacques EBEL le 12 décembre 1726 à Mommenheim (Adeloch p121/185) prouve la présence d’un Michel habitant Mutzenhouse.

Je remercie Jean-Marie EBEL de Colmar pour ces infos qui me permettent d’améliorer la qualité des données de ma base au bénéfice de tous.

Grâce à une récente fonctionnalité de mon site,
recherche-cousins-via-ascendants-prenom-nom , j’ai pu identifier les “cousins” qui ont Michel EBEL dans leurs ancêtres partagés.

Cousins l’ayant comme ascendant
Nom Prénom
BLESSIG Daniel
HEIM Bernard
HESS Estelle
KNIPPER Fictif
LAUGEL André
LIENHART Simone
SCHNELL Hortense
VOGLER Anne-Catherine
WEISS Jean-Michel
WOLFF Valérie

MERCKEL de Durrenbach

Quelques changements dans les MERCKEL de Durrenbach du 17eme siècle ont été faits  lors de la mise à jour de début février.
Je ne prétends pas avoir publié, la vérité avec toutes les preuves à l’appui.  Il y a encore beaucoup de conjectures, le plus souvent , logiques et basées sur la vision globale des personnes portant ce patronyme durant la période.

Si vous avez des éléments concordants ou contradictoires, n’hésitez pas à m’écrire pour améliorer cette partie de mon ascendance (et de celle de nombreux cousins).

Un cousin (J.K.) m’a justement fait remarqué que les actes de naissance disponibles des enfants de Jean-Georges MERCKEL ( – 14.8.1676) ne mentionnaient pas le prénom de leur mère, à l’exception de Marie (baptême du 09-03-1652) qui mentionne Odile.

“Historiquement” j’avais positionné Élisabeth SIEGEL ( dcd à Surbourg le 11-01-1694) comme mère des enfants de Jean-Georges car il est mentionné sur son acte de décès des mots faisant penser qu’elle est veuve de MERCKEL. ” vidua Merckerin Sieglerin”.
Le nom “Merckerin” est rayé  pour écrire SIEGLER. On peut penser que le curé a voulu retenir le nom de jeune fille, mais ce n’est cependant pas tellement l’habitude  à cette époque.
Surbourg 1694-01-11 décès Elisabeth SIEGLERMais si mariage il y avait eu , on aurait deux épouses vivantes : cette Elisabeth et  Odile N.N. (citée ci dessus).. Ce qui pose problème.
A noter aussi que l’expression “matter Anna Merckerin” interpelle, par sa rareté dans les actes.

Revenons sur Odile N.N.

Elle est probablement décédée le 9-11-1677 ( ou 1678 ?).  L’acte de décès d’une Odile MERCKLERin (cf ci-dessous) n’indique pas si elle est épouse ou veuve.
Il existe une Odile Merckel née le 1-11-1665 à Durrenbach et une autre née en 1674 à Haguenau; ce sont des filles d’André MERCKEL et de Barbe SONNTAG. On me dit que ce n’est pas une enfant qui est décédée car il est écrit  « honesta mulier » (honnête femme).
Sur base de cet acte de décès et de l’acte de baptême (n°1121) de Marie MERCKEL mentionnant une Odile comme mère, je retiens qu’il s’agit d’une Odile N.N. épouse et veuve de Jean-Georges MERCKEL.

Durrenbach 1677-11-09 décès Odile MERCKELAucun âge n’est donné.
Au vu des enfants de Jean-Georges, on peut penser que son épouse est née vers 1620.

Elisabeth SIEGEL – SIEGLER :

Si l’on retient que Odile N.N. est l’épouse de Jean-Georges  MERCKEL et décède après son mari, on ne peut que déduire qu’Élisabeth SIEGLER (décédée en 1694)  n’est pas une épouse légitime, indépendamment du fait qu’un tel acte n’a pas été trouvé ou cité.
Au vu de la mention “matter Anna MERCKERin”, on retient donc qu’elle serait la mère naturelle d’une Anna à qui son père aurait donné son nom. Aucun acte de reconnaissance n’a été identifié.

Quelle Anna ?

Se pose alors la question d’identifier la “Anna MERCKEL”, fille d’Élisabeth, sans doute encore vivante le 11-01-1694 et probablement à Surbourg.

Deux candidates !

  • Un Jean-Jacques LEIBECK épouse à Surbourg le 7.9.1670 une Anna MERCKEL fille  d’un Jean-Georges MERCKEL de  DurrenbachSurbourg 1670-09-07 mariage Jean-Jacques LEIBECK - Anne MERCKELAucune trace ultérieure de ce couple .. ni à Surbourg, ni à Durrenbach, ni à Haguenau.
    On a cependant le père de Jean-Jacques, à savoir Jacques LEYBECK qui décède à Surbourg le 7-01-1694 !.
  • Un Antoine SCHMITT, forgeron, a épousé une Anne MERCKEL (lieu et date inconnue) . Ce mari décède à Surbourg le 2 ou 4 janvier 1694 !!.
    Je rappelle que la mère de la Anne MERCKEL que l’on recherche est décédée à Surbourg le 11-01-1694 !!!
    Cette veuve SCHMITT s’est remariée ne 7-9-1694 à Surbourg avec François STULB. Surbourg 1694-09-07 mariage François STULB - vve Anne SCHMITT
    On y voit une signature. Est ce Jean-Georges MERCKEL ? en tout cas, ce ne peut être celui qui est décédé en 1676.

Ces deux Anna peuvent elles être une seule personne ?
C’est peu probable.
On ne dispose ni de l’acte de mariage d’Anne avec Antoine SCHMITT, ni du décès de Jean-Jacques LEYBECK.

Au vu de son mariage en 1670 mariage, la 1ere Anne pourrait être née plutôt vers 1649.

Au vu des naissance de ses enfants, la 2eme Anne est plutôt née vers 1665; son dernier avec François STULB est  né en 1699.

La présence à Surbourg d’Anne Merckel, épouse SCHMITT en 1694 , avec le décès de son mari en janvier, son remariage en septembre 1694 avec François STULB, me font la retenir comme fille d’Élisabeth SIEGLER, (elle aussi décédée en 1694).
On peut aussi penser, au vu des dates de décès d’Odile N.N. et d’Élisabeth que cette dernière était plus jeune ..
L’autre Anna, épouse LEIBECK est probablement la fille de Jean-Georges et de Odile N.N.

Les frères et sœurs, les enfants de Jean-Georges MERCKEL

A ce jour, je considère que le père de Jean-Georges est Laurent et qu’il a pour frères et sœur  : Mathias, Théobald et Rosine .

Comme enfants : Catherine et André dont la filiation mériterait encore des vérifications, Jean Georges, Anna (n°1), Marie, Marthe, Matthias, Anna(n°2)

cf geneweb

Filiation de Jean ADAM x Gertrude TRAUTMANN

Un inventaire après décès d’Ohlungen de 1808 m’a fait découvrir une erreur concernant Jean ADAM marié à  Gertrude TRAUTMANN . Son père n’est pas Hubert.

Jean ADAM et Gertrude se sont mariés le 24 pluviôse an XII ( 14-2-1804) à Mommenheim.

L’acte – Adeloch page 6/10 – donne les filiations . Jean est le fils d’Antoine ADAM et de Anne-Marie KEITH (de Ohlungen – Keffendorf) et est né en 1772.